Qui êtes-vous ?
Votre adresse Email ?
Votre message :
Question anti-spam :
Quelle est la couleur d'une pomme rouge ?
( What color is a red apple ? )


( Seuls le texte et la question anti-spam sont obligatoires )


Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179


Bonjour Jean Pierre,
Te voilà chez les grecs.. Comment cela se passe pour toi au delà des messages touristiques?
Le moral? Les pieds et les chaussures?
Porte toi bien.
Dominique de Machelles

Dominique19:41:56 le 03/06/2014


On suit ta progression , pas tous les jours mais de temps en temps , ça semble bien se passer . Que de belles photos ! Dans une semaine nous partons nous aussi , rien à voir, mais joli quand même le chemin de St Guillem le Desert . Bon chemin .

Jean-Charles11:01:15 le 02/06/2014


Tout de même, elle est horrible l'histoire de cette pauvre petite souris !
Merci pour les belles photos, on voit du pays grâce à toi !
Bon cheminement, à bientôt !

Cécile16:28:23 le 29/05/2014


un petit bonjour de la pharmacie de chauny,je vais suivre votre periple et admirer vos photos,superbe passiflore et oliviers au milieu des coquelicots,superbe!bon courage pour la suite et a bientot

me azema a chauny17:29:37 le 28/05/2014


Équilibre fuyant

J’avance lentement
Sous un soleil écrasant
Mes pieds, plus lourds à chaque pas,
S’enfoncent inlassablement
Dans le sable liquide.

Et je ne vois que des champs couverts de neige
Que des dimanches matins heureux
Dans mes montagnes fraîches et splendides.

La vielle dame m’avait dit un jour
Que le bonheur est dans le mouvement
Dans la fluidité entre deux étapes, deux états
Et nulle part ailleurs.

Devant moi, toujours, mon enfance
L’air chargé de sel, porté par le vent
Ces milliers d’étincelles dans l’eau
Ces milliers de pensées insaisissables
Et le son des galets brassés par les vagues
Qui me bercera jusqu’à l’infini.

Jules Delavigne, Conclusions, 2008

http://www.poetica.fr/poeme-823/jules-delavigne-equilibre-fuyant/

enniop11:23:10 le 27/05/2014


Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179